levoyageur

Pour un visa aux USA il faudra révéler réseaux sociaux et contacts - Actualités voyages - Chauffeur

Bookmark and Share

Les procédures et démarches pour se rendre aux États-Unis ne cessent de se complexifier. Désormais, pour obtenir un visa USA il faudra fournir des renseignements sur les réseaux sociaux et contacts.


Pour un visa aux USA il faudra révéler réseaux sociaux et contacts

Si cette mesure n'affecte pas tous les voyageurs, pour ceux qui sont concernés elle n'est pas loin d'être une grave atteinte à la protection de la vie privée.


Visa USA, les voyageurs concernés par la révélation des réseaux sociaux et contacts


La révélation des réseaux sociaux et des contacts concerne un nombre conséquent de voyageurs. En effet, chaque année c'est plus de 10 millions de personnes qui font une demande de visa USA en raison notamment du potentiel économique du pays. Ainsi, la plupart des demandeurs de visa se verront obligés de communiquer ces informations pour espérer se voir autoriser l'entrée sur le territoire américain.

Il semblerait toutefois que les ressortissants des pays du programme d'exemption de visa ne soient pas concernés. N'étant pas mentionnés dans le texte, pour ces derniers la règle reste en conséquence l'ESTA. Il s'agit d'une autorisation de voyage électronique pour laquelle la demande se fait en ligne sur usaestavisas.com. Outre les cas de transit, elle donne le droit de séjourner aux USA pendant 90 jours pour tourisme ou affaires. Les voyageurs diplomatiques et responsables gouvernementaux sont aussi exclus.


Visa USA, les informations à communiquer


Contrairement à ce qui se fait lors d'une demande ESTA pour découvrir les merveilles du pays présentées sur Autour du Blog, les demandeurs de visa USA concernés par ce projet du gouvernement d'État devront préciser sur quelles plateformes ils sont inscrits. Une liste de réseaux sociaux leur sera soumise à cet effet. Les voyageurs devront aussi fournir les identifiants utilisés pour avoir accès à leur compte.

Les identifiants à fournir pour espérer obtenir un visa USA sont ceux utilisés au cours des cinq années précédents la demande. Il en est de même pour les coordonnées téléphoniques, les autres questions de la liste portant sur les numéros de téléphone ainsi que les adresses de courriels et les voyages à l'étranger. Des informations qui sont pourtant étroitement liées à la vie privée.


Visa USA, un contrôle lourd de conséquences


Cette nouvelle mesure pour un visa USA se veut être un moyen parmi tant d'autres de prévenir le terrorisme. Selon les défenseurs du projet, il s'agit d'instituer un contrôle extrême tel que l'avait promis l'actuel président lors de sa campagne électorale. Dans un communiqué le Département d'État a laissé entendre que cette mesure s'appliquerait surtout aux personnes déterminées à justifier un contrôle supplémentaire en lien avec le terrorisme ou d'autres inéligibilités en rapport avec la sécurité nationale.

L'argument de la sécurité est cependant loin de créer l'unanimité autour de la mise en place de ce questionnaire. De l'avis des organisations de défenses des droits civiques, on se trouverait en violation du respect de la vie privée. On craint par ailleurs des conséquences sur la liberté de parole et dans une certaine mesure d'association. Les gens devront désormais faire attention à ce qu'ils écrivent sur les réseaux sociaux, et les ressortissants des pays dits musulmans se voir opposer des refus discriminatoires.

La lutte contre le terrorisme semble justifier des conditions d'obtention de visa USA de plus en plus extrêmes. Les visas américains étant nombreux comme on peut voir sur ce site, reste posée la question de savoir si exception faite de l'ESTA ils seront tous concernés.

Article mis en ligne le 17/08/2018 (lu 404 - catégorie : Chauffeur) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite