levoyageur

Le marché du tourisme par internet - Actualités voyages - Internet

Bookmark and Share

Internet est devenu un élément incontournable dans le monde du voyage, autorisant chacun à construire son propre voyage et à en trouver le meilleur coût.


Le marché du tourisme par internet

Les commandes de voyages en ligne sont plus rapides, grâce aux recherches de promotions de « dernière minute » (VDM) par les internautes.

Ce marché des VDM est toujours important sur le Web, surtout pour les 18-35 ans, car la recherche du meilleur prix reste le critère déterminant de l'achat d'un voyage sur Internet.


Les grands Tour Operateurs étaient plutôt à l'écart de la distribution en ligne, développant principalement des sites B to B en direction des réseaux d'agences de voyages.

Les grands tours-opérateurs ont ensuite ouvert un site professionnel, pour une meilleure présentation de leurs produits, permettant la réservation en ligne, et l'émission d'un message comptable en ligne. Devrait suivre progressivement pour une dizaine de Tour opérateurs, la possibilité de réservation en ligne.

L'objectif est aussi d'améliorer la productivité des Tours Opérateurs, le B to B représentant un pas vers l'automatisation de la production, génératrice de gains de productivité. C'est aussi une alternative pour contourner en partie les GDS (global distribution system) et leurs redevances.

La crise du transport aérien et la concurrence d'Internet, ont conduit tous les GDS ( Sabre, Galileo et Worldspan, Amadeus) à procéder à une mutation de leurs activités et un changement de leur modèle économique initial, afin de moins dépendre des compagnies aériennes.

Cela commence par la fourniture de solutions technologiques de distribution en ligne avec la mise en place d'outils technologiques au service des compagnies aériennes, et avec également une offre de solutions technologiques Internet pour les agences.

Ensuite par l'investissement direct dans les portails de vente en ligne. Enfin, les groupes et leur GDS deviennent fournisseurs de contenus pour l'ensemble de leurs propres canaux de distribution.

L'Association Internationale du Transport Aérien (IATA), a engagé un plan de généralisation du « billet électronique », imprimé par l'internaute.

L'enregistrement sur Internet, jusqu'à une heure avant le départ et l'impression de la carte d'embarquement, proposé pour l'instant principalement à la classe affaires.

Cet effort s'inscrit dans un ensemble de mesures visant à réduire les coûts et réaliser des gains de productivité : il s'agit de simplifier et de fluidifier les procédures d'embarquement, de rendre les services meilleurs, d'augmenter la fidélité des clients.

Les chaînes hôtelières font en sorte d'optimiser l'usage des ventes directes en ligne pour contrer l'expansion des sites « à prix cassés », et garder le contrôle du prix final. Les plus grands hôtels ont eu initialement l'idée d'établir la réservation en temps réel sur Internet.

Mais ils ont mis en place des versions plus efficaces de leurs sites de vente directe, pour que leurs clients puissent trouver désormais les meilleurs prix sur leurs sites.

Le poids de la part de l'hôtellerie dans le marché du e-tourisme en Europe représenterait aux alentours de 24 % du total, promis encore à une forte croissance.

Le e-marketing marque un nouveau volet de la favorisation du partage de la plus value entre les domaines de la distribution et de la commercialisation. Ayant le rôle d'intermédiaires technologiques, de nouveaux acteurs profitent de leur statut pour prendre place sur ce marché du voyage en ligne, tels les comparateurs de prix, mais aussi les grands moteurs de recherche du monde entier en matière de recherche de modèles économiques variés.

Article mis en ligne le 25/07/2009 (lu 7106 - catégorie : Internet) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite