levoyageur

Le ballet des raies manta - Actualités voyages - Tourisme

Bookmark and Share

Depuis plusieurs jours, le lagon de Mayotte offre un spectacle hors du commun, celui des raies Manta qui évoluent en toute sérénité sur la barrière de corail dans le Nord de l'île.


Le ballet des raies manta

« Nous avons nagé avec les manta !», tel est le sujet de conversation qui revient en boucle par les usagers du ponton de Mamoudzou. Plus d'une dizaine d'individus sont observés quotidiennement par les professionnels du lagon lors de leurs sorties en mer.


La raie Manta, connue pour entreprendre de longues migrations, voyage souvent par petits groupes et choisit chaque année de faire une halte dans les eaux chaudes du lagon de Mayotte.


« Nous avons la chance d'observer les raies mantas depuis plusieurs jours sur la barrière de la passe Nord ». Cette année, nous avons été surpris par la taille de certaines d'entre elles, plus de 5 mètres ! C'est un animal très sociable qui n'hésite pas à s'approcher près des nageurs » nous confie un professionnel de la randonnée nautique.


Antoine, en vacances à Mayotte depuis une semaine a pu réaliser l'un de ses rêves. Encore ému, il nous fait part de ce moment féerique : « Juste muni d'un masque, je me suis glissé dans l'eau et j'ai pu nagé durant plusieurs minutes avec ces géantes des mers. C'est une expérience inoubliable que de les voir nager majestueusement dans le grand bleu, elles semblent voler grâce aux lents battements de leurs grandes nageoires ! »


Le lagon de Mayotte, classé second Parc Naturel marin de France recèle une biodiversité d'une très grande richesse.


Après s'être reposés dans les eaux mahoraises, les raies manta laisseront bientôt la place aux baleines à bosse qui ont déjà entrepris leur longue migration dans l'océan Indien … en direction du lagon de Mayotte !


La raie manta (Manta birostris), aussi appelée « diable des mers » (devilfish2), est une espèce de poisson cartilagineux de la famille des Myliobatidae. Elle doit son nom au mot espagnol Manta signifiant « couverture ». C'est la plus grande des raies — sur plus de 500 espèces3 —, atteignant jusqu'à six mètres d'envergure3 et deux tonnes3. Elle vit dans les eaux tropicales, souvent autour des récifs coralliens. C'est un être paisible et tout à fait inoffensif.

Article mis en ligne le 28/05/2011 (lu 2356 - catégorie : Tourisme) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite