levoyageur

Attentat de Bali - Actualités voyages - Evènements

Bookmark and Share

Les suites de ce sinistre attentat qui a fait plus de 200 morts en octobre 2002


L'OMT condamne l'attentat de Bali

Madrid et Mexico, 15 octobre 2002.- L'Organisation mondiale du tourisme a condamné avec la plus grande vigueur possible le récent attentat sur l'île indonésienne de Bali, destination prisée de nombreux touristes internationaux.

Le Secrétaire général de l'OMT, Francesco Frangialli, en visite officielle à Mexico, a présenté ses condoléances et témoigné sa sympathie dans une lettre au ministre du Tourisme de l'Indonésie, Gede Ardika, et il l'a assuré que l'Organisation mondiale du tourisme était à sa disposition pour l'aider à faire face à la situation.

" Au nom de l'Organisation mondiale du tourisme, de ses États membres et de l'ensemble de la communauté touristique internationale, nous condamnons avec la dernière énergie cet acte violent qui a fait tellement de victimes. Il s'agit d'un lâche attentat contre d'innocents touristes en train de s'amuser. Le terrorisme vient à nouveau de frapper en plein cœur le tourisme, activité pacifique qui dépasse les considérations politiques et religieuses et dont l'objectif premier est de favoriser la paix et l'entente internationales ", écrit le Secrétaire général de l'OMT.

L'Indonésie est un des grands pays touristiques. En 2001, elle a reçu en tout 5,2 millions de touristes internationaux et Bali est sans conteste une des destinations les plus attrayantes de l'archipel.

" L'expérience d'attentats du même genre, comme ceux commis à Louksor, en Égypte, et à Djerba, en Tunisie, fait craindre qu'il ne soit inévitable qu'au cours des prochains mois, Bali et Indonésie souffrent des conséquences de cet acte. L'attentat en question risque également d'avoir des répercussions sur les flux du tourisme lointain à destination d'autres pays d'Asie et du Pacifique ", affirme M. Frangialli dans son message.

À la réunion de son Comité pour la relance du tourisme à Londres, le 12 novembre prochain, l'Organisation mondiale du tourisme mobilisera toutes ses ressources afin de limiter au maximum les conséquences de cet acte ignoble pour le tourisme en Indonésie, en Asie et dans le monde.

Pour tout renseignement complémentaire, prière de s'adresser à :

Rok V. Klancnik
Section Presse et communication
Téléphone : +34 91 567 81 91 - Télécopieur : +34 91 567 82 18
Courriel : comm@world-tourism.org

Article mis en ligne le 01/11/2002 (lu 2322 - catégorie : Evènements) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite