levoyageur

Perpignan : Palais des Rois de Majorque - Actualités voyages - Tourisme

Bookmark and Share

Perpignan, comme beaucoup de villes touristiques françaises, regorge de monuments et d'attractions touristiques.


Perpignan : Palais des Rois de Majorque

Si vous êtes passionné des voyages instructifs ou simplement d'histoire, vous allez vouloir avoir accès à des détails, des informations dignes de ce nom concernant les sites que vous visiterez. Malheureusement, il n'est pas toujours facile de trouver autre chose qu'un banal résumé.


Comme nous ne pouvons développer le sujet de chaque monument sans transformer cet article en encyclopédie, voici ici une description relativement détaillée du Palais des Rois de Majorque. Pour tout ce qui concerne les tarifs et les horaires de sa visite, rendez-vous sur le site de l'Office du Tourisme de Perpignan. Au passage, si vous ne voulez pas passer des heures à chercher un hôtel à Perpignan, faites-donc un tour sur Venere.com, vous aurez largement le choix !


Architecture


Le Palais des Rois de Majorque, emblème historique de Perpignan, domine la ville du haut de son promontoire, et ce, à l'image de la place importante et centrale que le palais avait dans le royaume de Majorque, même si celui-ci fut éphémère. Ce palais-forteresse associe à la fois le style roman tardif et le style gothique car il fut construit sur une période de 25 ans entre 1276 et 1309, de même que des éléments typiques de l'architecture méditerranéenne.


Ainsi, vous pourrez observer des voûtes ogivales et autres percées typiques du style gothique au cœur de ce palais construit sur un plan carré de 60 mètres de côté. L'espace à l'intérieur des murs est divisé en trois cours, dominées au centre par la chapelle et son superbe portail de marbre rose. Cette chapelle, qui, par sa division basse et haute, ressemble grandement à sa cousine architecturale la Sainte-Chapelle de Paris, construite à peu près à la même époque.


Mais poursuivons la visite. On pénètre par l'entrée ouest dans la cour la plus vaste du Palais, dédiée à la vie publique, alors que de chaque côté de la chapelle, la résidence royale s'ouvre sur deux cours intérieures. C'est ici que vous pourrez admirer la grande salle, la salle du trône ou encore la chancellerie. Les appartements du Roi et de la Reine, se trouvent quant à eux de part et d'autre et au-dessus de la chapelle haute.


Quelque soit le sens de votre visite, vous n'aurez qu'à lever les yeux pour être fasciné, depuis les portiques et galeries des façades principales, jusqu'aux différentes pierres et roches utilisées dans la construction de cet édifice, comme le marbre rouge de Villefranche-de-Conflent, ou le blanc et bleu de Céret.


Histoire


Le Royaume de Majorque est remarquable tant par son essor rapide que par sa courte existence. Jacques II (1276-1311) hérita de la Couronne de Majorque selon le souhait de son père Jacques Ier le Conquérant, Roi d'Aragon. La Couronne de Majorque comprenait alors le Roussillon et la Cerdagne, les deux comtés catalans au nord des Pyrénées, les îles Baléares soit le royaume de Majorque proprement dit, et la seigneurie de Montpellier. Jacques II décida alors de faire de Perpignan sa capitale continentale en 1276, et demanda la construction d'un palais royal.


Le royaume de Majorque, bien que fragile à ses débuts car contesté par le frère de Jacques II, Pierre III, se développe rapidement et avec un essor remarquable. Ainsi, de grands chantiers de palais, d'églises ou de couvents sont entamés, l'industrie et le commerce se développent notamment grâce aux ports de Majorque et de Collioure, par lesquels transitent des dizaines de navires.


Le royaume de Majorque atteint son apogée pendant la régence de Philippe de Majorque (1324-1329) et sous Jacques III (1329-1349), qui est chassé de Majorque puis de Perpignan en 1344 par Pierre IV d'Aragon suite à une énième querelle. Il s'exile à Montpellier et meurt en 1349 en tentant de reconquérir sa couronne. C'est la fin de la Couronne de Majorque.


Evidemment, le Palais, lui, est resté en place, et a continué à avoir une place relativement importante dans l'histoire. En effet, il fut l'un des endroits utilisés par l'antipape Benoît XIII et l'Empereur Sigismond du Luxembourg dans les négociations qui servirent à mettre fin au Grand Schisme d'Occident en 1415.

Article mis en ligne le 30/05/2014 (lu 2578 - catégorie : Tourisme) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite