levoyageur

Albi, patrimoine mondial - Actualités voyages - Tourisme

Bookmark and Share

Le Comité du Patrimoine Mondial, lors de la 34e session qui se déroulait à Brasilia au Brésil, a décidé, le samedi 31 juillet 2010, de classer la Cité épiscopale d'Albi au Patrimoine Mondial de l'Humanité.


Albi, patrimoine mondial

La Cité épiscopale d'Albi est structurée autour de sa cathédrale et de son palaisforteresse épiscopal érigés au XIIIe siècle. Elle a été inscrite pour son ensemble bâti remarquablement préservé et représentatif de ce type de développement urbain en Europe, allant du Moyen-Âge à l'époque moderne et contemporaine.

Elle se singularise également par sa grande cohérence visuelle due à l'usage généralisé et durable de la brique foraine.

Le périmètre du bien retenu


Le périmètre de la Cité épiscopale d'Albi s'étend sur 19,47 ha, il comprend notamment :
- la cathédrale Sainte-Cécile
- le palais de la Berbie qui abrite le musée Toulouse-Lautrec
- l'église Saint-Salvi et son cloître
- le Pont-vieux
- les berges du Tarn comprises entre le Pont-vieux et le pont ferroviaire.

Pour être inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, les sites doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle en satisfaisant à au moins un des dix critères de sélection, qui sont fixés dans un texte intitulé Orientations devant guider la mise en oeuvre de la Convention du Patrimoine Mondial.

Les critères d'inscription


Le Comité du Patrimoine mondial a retenu 4 critères qui ont justifié l'inscription de la
Cité épiscopale d'Albi au Patrimoine mondial :
1- exemple éminent d'établissement humain
2- exemple éminent d'un type de construction
3- authenticité
4- intégrité

1- Critère (iv) exemple éminent d'un type de construction

La cité historique d'Albi présente un ensemble architectural et urbain médiéval éminent.
Il est homogène et il s'exprime par un paysage urbain de qualité, qui possède une grande cohérence visuelle due à l'usage généralisé et durable de la brique foraine. La cathédrale Sainte-Cécile offre un exemple architectural et décoratif exceptionnel et unique d'adaptation du gothique au contexte du midi de la France.

2- Critère (v) exemple éminent d'établissement humain
Le site urbain d'Albi s'est constitué progressivement au cours des âges, notamment à partir du Moyen-Âge. Après la croisade des Albigeois, les évêques en ont fait une cité épiscopale emblématique structurée autour de sa cathédrale et de son palais-forteresse épiscopal.
L'ensemble est l'un des rares à être aussi complet et aussi bien conservé.

3 et 4- Une authenticité et une intégrité remarquables, déjà assurées par des mesures réglementaires strictes
Au fil des siècles, la Cité épiscopale d'Albi a su éviter toute destruction importante.
La qualité exceptionnelle des maçonneries en brique a aussi permis à cet ensemble de traverser le temps.
La Cité épiscopale est, depuis 1993, réglementairement préservée du fait de sa situation au sein d'un secteur sauvegardé, soumis à un règlement strict de protection et de mise en valeur.

Article mis en ligne le 14/08/2010 (lu 2174 - catégorie : Tourisme) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite