levoyageur

Voyager en bus grâce à la loi Macron - Actualités voyages - Transports

Bookmark and Share

De nombreux trajets voient le jour grâce à la loi Macron et l'ouverture de nouveaux services de car longue distance


Voyager en bus grâce à la loi Macron

Il y a quelques semaines nous vous parlions de la compagnie Isilines et de ses nouveaux services de car longue distance. Nous connaissions déjà certaines alternatives à la SNCF avec Blablacar et de nombreux sites web de covoiturage qui offraient des alternatives plus économiques que les trains pour voyager à l'intérieur du pays. Nous pouvons maintenant compter sur de nombreuses compagnies de bus qui relient les villes de France depuis début Août ! De nombreux trajets voient en effet le jour depuis, grâce à la loi Macron et l'ouverture de ce marché. Alors le voyage en bus, doit-on l'adopter ?


Qu'est-ce que la loi Macron


Mise en place par le Gouvernement et entrée en vigueur début Août, la loi Macron ou loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances a permis la libéralisation et la création de concurrence sur certains marché, dont notamment le transport qui restait jusqu'alors très encadré. On a ainsi vu plusieurs entreprises se lancer dans les transports inter-régionaux en bus et créer tout un réseau de villes reliées.


S'il était déjà possible d'effectuer certains trajets en bus depuis 2011 et voyager ainsi d'une ville à l'autre en France, les entreprises avaient cependant de nombreuses restrictions pour éviter de concurrencer les transports ferroviaires aussi connus sous le nom de SNCF ! Ainsi, il était possible de relier deux villes françaises si, et seulement si, ce trajet s'inscrivait sur un itinéraire international qui ne faisait que passer en France.


Le bus bien moins cher que le train


Alors qu'en est-il des prix ? Ce marché encore très jeune compte déjà cinq gros acteurs qui sont Eurolines, Megabus, Starshipper, Flixbus ainsi qu'une entreprise de la SNCF nommée Ouibus, et connaît une guerre des prix qui profite plutôt bien à l'utilisateur. Ainsi, en utilisant le comparateur de voyages Omio pour un trajet de Toulouse à Paris, il est possible de trouver des voyages pour seulement 9 euros ! Alors oui, il faut s'y prendre un peu à l'avance pour obtenir les meilleurs prix, mais même en dernière minute, ceux-ci restent plutôt intéressants. A titre de comparaison, pour une même date, là où le trajet coûte 9 euros en bus, il faut compter au minimum entre 35 et 76 euros pour faire le voyage en train. On comprend alors pourquoi ce marché risque d'attirer de nombreuses personnes !


En ce qui concerne les temps de trajets, certes les voyages durent plus longtemps mais cela reste tout de même raisonnable. Il faut ainsi compter 9 heures pour relier Toulouse à Paris, là où le train ne prend que 5 heures et 40 minutes pour les options les plus coûteuses, et environ 7 heures pour les trains les moins chers.


Un marché qui a trouvé sa cible ?


La formule semble plaire puisque l'on compte plus de 250 000 utilisateurs pour le mois d'Août, soit un chiffre deux fois plus élevé que celui pour l'année 2014 entière en un mois seulement ! Si celui-ci peut s'expliquer par la période estivale et de nombreux départs en vacances qui se sont avérés plus faciles et économiques pour les jeunes notamment, c'est tout de même très encourageant pour l'avenir de ce marché. Si l'on se base sur l'Allemagne d'ailleurs, les utilisateurs devraient être de plus en plus nombreux au fil du temps puisqu'elle a vu ce chiffre tripler en deux ans, après la libéralisation de ce marché en 2013.

Article mis en ligne le 23/10/2015 (lu 2780 - catégorie : Transports) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite