levoyageur

Le tourisme médical en pleine expansion - Actualités voyages - Santé

Bookmark and Share

Concilier vacances, tourisme et soins médicaux constitue désormais une tendance en pleine évolution pour ceux et celles qui souhaitent se soigner aussi bien et moins cher ailleurs.


De nombreux professionnels étrangers vous proposent de profiter de votre séjour touristique pour vous faire opérer ou vous faire soigner à l'étranger.
Toutes les spécialités sont possibles, chirurgie dentaire, ophtalmique, plastique, l'offre est de plus en plus large.
A condition de faire les bons choix et de penser aux éventuelles conséquences, notamment en terme de suivi pour des actes chirurgicaux relativement lourds.

Avantage non négligeable, depuis mai 2005, les assurés sociaux français peuvent se faire rembourser par l'assurance-maladie les soins reçus dans un autre état « membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'espace économique européen » sans autorisation préalable, comme si ces soins avaient été reçus en France.

Soins dentaires


Si vous ne le saviez pas encore, la Hongrie est le pays leader mondial des soins dentaires. Aucun autre pays n'a autant de dentistes par habitant. Les hongrois profitent depuis des années d'un système qui leur permet de compter dans leurs rangs les plus prestigieux et créatifs scientifiques dans le monde.

Le succès des soins dentaires réalisés en hongrie a pour origine les économies importantes qui sont réalisées, avec des traitements à la pointe de la technologie, et afin de profiter du cadre idyllique de Budapest, une des plus belles capitales du monde.

Un travail très bien fait, par des professsionnels de haut niveau et avec un autre avantage, pour les Français notamment, le remboursement. Conséquence de la loi européenne sur les services, il se calcule sur la base du tarif du pays d'origine. Pour un devis initial s'élevant à près de 10.000 euros, la facture s'est élevée à 4.900 euros en Hongrie. Des tarifs avantageux qui s'expliquent, entre autres, par un coût de la vie bien moins élevé qu'en France. Au total, les sommes versées par l'Assurance Maladie et la mutuelle se seraient élevées à 2.500 euros de remboursement.

Chirurgie de la myopie


Myopie, hypermétropiê, astigmatisme, la chirurgie réfractive permet de corriger la plupart des troubles visuels. Depuis 15 ans, elle ne cesse de s'améliorer, notamment grâce au laser. Les chirurgiens polonais, à l'instar de leurs confrères français, utiliisent cette technique (Lasik, PRK et Lasek). La différence tient dans les tarifs pratiqués. Ils sont deux à trois fois moins chers qu'en France: entre 390 euros et 700 euros pour un œil selon le type de laser et d'intervenntion, contre 3000 euros en moyenne, pour les deux yeux, en France.

Se refaire une jeunesse au Maghreb


La Tunisie et le Maroc ont décidé de faire de leur système de santé un argument touristique, au même titre que leurs plages.

La Tunisie dispose aujourd'hui de plus de 80 cliniques privées, équipées d'installations aussi performantes que celles des pays européens... une élite de chirurgiens spécialistes en chirurgie esthétique qui exerce au niveau international. Et pourtant, la Tunisie propose des prestations à des prix deux fois moins élevés qu'en Europe.

Ces établisements répondent au standard européen et les médecins ont des diplômes reconnus en Europe. Résultat, la demande est en constante augmentation.

La jeunesse éternelle, la promesse d'un corps parfait, à bas prix! Par quel miracle? Les prix ne sont pas bradés mais la vie est moins chère en Tunisie. Quant aux praticiens, il est fait appel aux meilleurs chiirurgiens plasticiens tunisiens, diplômés en France ou aux USA, exerçant depuis plusieurs années en Tunisie ou en Europe.

Quelques exemples de prix en fonction des interventions (comprenant le séjour en hôtel 5*) :

Lifting cervico-facial : 2700€, séjour de 7 nuits
Plastie mammaire d'augmentation (avec prothèses) : 2400€, séjour de 7 nuits
Liposuccion, 1 à 2 zones : 1815€, séjour de 7 nuits

L'une de ces cliniques, la clinique Alyssa, travaille avec les meilleurs chirurgiens esthétiques Tunisiens. Ils ont tous été qualifiés par des universités françaises ou américaines et reconnus formellement par le conseil de l'ordre des médecins Tunisiens. Ses médecins chirurgiens sont les pionniers du concept du tourisme médical en Tunisie.
Tous les équipements utilisés sont de dernières technologies et sont importés d'Europe ou des Etats Unis.

Retrouvez le sourire


Sur son site, Dental Travel met en évidence l'engouement pour le tourisme médical en citant le cas d'une couronne en porcelaine qui coûte environ 600€ dans un cabinet privé en France. En revanche, une telle couronne avec Dental Travel coûte seulement 260€ et peut être faite en moins d'une semaine. Les couronnes et les bridges peuvent être réalisés dans un délai d'une semaine; les implants, eux, nécessitent une visite complémentaire environ 4 à 6 mois après l'intervention.

Dental Travel reçoit en moyenne trois ou quatre Français par semaine. Des couples, le plus souvent, entre 30 et 65 ans. Les Allemands et les Suisses affluent, et les Irlandais prennnent le pas des Français. L'Europe de l'Ouest, aisée, découvre aujourd'hui la qualité de l'art dentaire hongrois. Les Autrichiens n'ont pas attendu si longtemps. Voilà près de vingt ans qu'ils font la fortune des dentistes de Sopron. Cette ville frontière, à 200 km de Budapest, compte 400 cabinets dentaires pour 50000 habitants.
Le cas de la Hongrie illustre bien le boom du tourisme médical en Europe et dans le monde entier. La Pologne, elle aussi, connaît un engouement identique pour les soins dentaires. Allemands, Anglais, Suisses et, à moindre degré, Français, se bousculent au portillon.

En Asie, la Thaïlande et l'Inde sont maintenant réputées pour leurs interventions en cardiologie ou leur chirurgie à cœur ouvert. Selon le cabinet de conseil Mc Kinnsey, près d'un million d'étrangers - dont 10% de Français - viendraient chaque année se faire soigner dans ces deux pays. Principal argument? Des prix qui défient toute concurrence: en moyenne, 40 à 70 % inférieurs à ceux pratiqués en France.

Article mis en ligne le 20/03/2010 (lu 7679 - catégorie : Santé) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite