levoyageur

L'histoire de Las Vegas, la capitale mondiale du jeu - Actualités voyages - Tourisme

Bookmark and Share

L'histoire de Las Vegas, la capitale mondiale du jeu (1855-1946), une ville attirant de nombreux voyageurs


L'histoire de Las Vegas comme capitale du jeu débute en 1855. Jusqu'à cette date-là, la vallée de Las Vegas, bien que partie intégrante du Mexique, était un point de campement pour les mormons voyageant entre Salt Lake City et San Bernardino. Ils donnèrent à cette région le nom de « Las Vegas », « Les Prairies » en espagnol.
A la suite de la Guerre américano-mexicaine, d'immenses territoires, dont les prairies de Las Vegas, furent cédés aux Etats-Unis dans le cadre du traité des « cessions mexicaines », signé le 2 février 1848. Une trentaine de missionnaires mormons furent assignés dans la région et commencèrent à développer la région, en construisant un fort qui, s'il existait aujourd'hui, se trouverait dans le très centre-ville de Las Vegas.
Le « State Land of Act » de 1885 permit ensuite à de nombreux paysans de s'installer dans la vallée et d'acquérir des terres pour des bouchées de pain. Ce fut là le premier « boom » de Las Vegas. En 1905, Las Vegas prit encore plus d'importance en tant qu'étape majeure sur la ligne de chemin de fer entre Los Angeles et Salt Lake City.
Suite à l'afflux de voyageurs et d'immigrants, Las Vegas, forte de 5 000 habitants, prit en 1905 le rang de « ville » de l'état du Nevada, au sein du comté de Clark County.

Quand les jeux d'argent envahissent le Nevada


Le 19 mars 1931 marque le début de la gloire pour Las Vegas : un traité issu par le Nevada légalise à nouveau les jeux d'argent. Ces derniers étaient interdits au 19ème siècle dans les villes minières de l'état et sur tout le territoire américain au début du 20ème siècle.
Cependant, la crise de 1929 et la Grande Dépression qui suivit mirent à mal les finances publiques ; les jeux d'argent furent alors vus comme un moyen intéressant et rapide de donner un nouvel élan à l'économie américaine qui manquait cruellement d'argent et d'emplois.
Les effets de cette légalisation, considérée comme temporaire, ne se firent pas sentir immédiatement et il fallut l'arrivée d'un homme venu de Brooklyn et à la réputation sulfureuse : Bugsy Siegel.

Et le Flamingo éclaire le Strip de Las Vegas


Le Flamingo ne fut pas le premier hôtel du Strip (cette portion de 6,7 kilomètres longeant Las Vegas) : le El Ranch Vegas et le Last Frontier ouvrirent en effet aux visiteurs quatre années auparavant. Mais le Flamingo donna à lui seul là Las Vegas son parfum et son ambiance uniques.
Ouvert le 26 décembre 1946, cet hôtel casino de 105 chambres fut à l'époque considéré comme le plus luxueux du monde et attira le gratin des VIP des Etats-Unis. Malgré ce succès, son gérant, Bugsy Siegel, perdit des fortunes dans cet investissement et lui qui, le premier, avait pour ambition de transformer le désert de Las Vegas en un paradis du jeu fut assassiné en 1947.
Le Flamingo, qui existe toujours aujourd'hui fut le premier hôtel-casino à lancer ce concept de « complète expérience » : proposer à ses clients une expérience tout-en-un, nuitées, spectacles, jeux de casino, feux d'artifices et ambiance magique.


Source : http://fr.casinotop10.net

Article mis en ligne le 18/09/2009 (lu 15477 - catégorie : Tourisme) - Imprimer cette news

Toute reproduction, totale ou partielle, de cet article est strictement interdite